ZADimanche 20200223

Merci à Christine qui avait préparé cette découverte du Parc de la Patte d’Oie de plus de 100 hectares et qui a su nous préserver de la pluie. Nous étions plus de 20 en ce dernier dimanche des congés scolaires.

Le lieu de rendez-vous exceptionnellement était à l’entrée du Parc de la Patte d’Oie  : Chemin des Cressonnières à Gonesse à 200m de l’arrêt du bus 20 – Fontaine Cypierre, puis prendre la rue d’Arsonval en direction de l’hôpital, le chemin des Cressonnières est la première route sur la droite au premier feu tricolore vers le centre équestre. En voiture stationner à proximité du centre équestre.

Des vues imprenables sur Paris, et tout le territoire dans toutes les directions, un très beau parc amĂ©nagĂ© sur des collines artificielles, hĂ©las Ă  base de dĂ©chets peu contrĂ´lĂ©s lors de leur arrivĂ©e, gĂ©nĂ©rant actuellement et pour longtemps des gaz et des Ă©coulements, heureusement enfin contrĂ´lĂ©s. A noter au nord de cet espace, une colline de dĂ©chets rĂ©cents “La fosse aux larrons”.

On y circule uniquement dans des voies de circulation en très bon Ă©tat et de beaux chemins de terre, et les chasseurs y sont bannis (des cervidĂ©s passent …) .
On espère voir prochainement le même investissement dans le futur parc agricole du Triangle de Gonesse. Une ferme d’élevage ouverte vers la ville pourrait en alléger la charge d’entretien pour la commune. Un véritable potentiel complémentaire de CARMA.
Enfin, au Vivier du Roy, on a même pensé retrouver la «  girafe » de notre 2ème Fête  des terres de Gonesse 2018 que nous avions cru disparue.

Ce mirador est perché sur la butte qui surveille le Triangle de Gonesse !