Accueil

Le CPTG organise le dimanche 25 février
une nouvelle ZADimanche EXCEPTIONNELLE

Elle s’inscrit dans le « Rallye des luttes locales d’IDF » organisé par la Co-orga Ile de France avec les Naturalistes des terres, contre l’artificialisation des terres agricoles et pour exiger des modifications importantes du projet porté par le Conseil régional d’IDF du « Schéma directeur régional d’aménagement de l’IDF - SDRIF», actuellement en enquête publique, qui déterminera les conditions de vie, de travail et de transports pour les 15 années à venir. <...>
Ce document est très important car il s’impose ensuite aux décisions d’aménagement des communes dans leurs propres projets.

Notre ZADimanche EXCEPTIONNELLE se déroulera de la façon suivante :

  • 10 h : Rendez-vous à la Patte d’Oie de Gonesse – Chemin de la Justice Point d’accueil jusqu’à 12h
  • 10 h 30 : Présentation des enjeux du SDRIF généraux et particuliers pour le Triangle de Gonesse – importance de l’enquête publique
  • 12 h – 13 h : pique-nique sorti du sac
  • 13 h : départ pour la balade-découverte de la faune et de la flore du Triangle, avec les Naturalistes des terres
  • 16 h : retour au lieu de départ

Nous vous espérons nombreuses et nombreux

(en savoir plus)

- - - - - - - -

ZADimanche du 28 janvier 2024

Encore une nouvelle ZADimanche réussie, nous étions une trentaine sur le Triangle, venus en transport en commun, en voiture ou à vélo dont une personne certes âgée mais bien jeune par son attitude, venue de Paris.

Par un beau temps calme de saison nous avons fait un point sur la situation, rappelé les enjeux de l’enquête publique sur le SDRIF ...

- - - - - - - -

ZADimanche du 7 janvier 2024

Pour bien commencer l’année, nous nous sommes retrouvé·es sur le Triangle le 7 janvier.
Après le piquenique nous avons poursuivi les réflexions sur les actions à préparer en début d’année.

- - - - - - - -

Projection débat à l’Académie du Climat de Paris
sur la lutte pour le Triangle de Gonesse
Le 16 décembre de 17h à 19h, 2 Place Baudoyer Paris 4e
CAMPAGNE DE PARIS, PAYSAGE TRIANGULAIRE
de Catherine Radosa

Depuis sa découverte du Triangle de Gonesse comme lieu de résistance à l’urbanisation, en 2017, Catherine Radosa s’est attachée tant aux lieux – cette grande île agricole au bord de la banlieue nord de Paris – qu’aux rythmes saisonniers du travail agricole et de la nature,
et plus encore aux acteurs et actrices de la résistance
aux appétits dévastateurs de la mégalopole.

Plus d’information sur cet évènement :
https://www.academieduclimat.paris/evenements/campagne-de-paris-paysage-triangulaire-film-performe-et-debat

- - - - - - - -

Conférence de presse commune pour envoyer
"UN PETIT CADEAU DE NOËL ÉDIFIANT
À NOS GRANDS ÉLUS BÂTISSEURS"

Pour Noël, l'association Filière Paysanne a décidé d’envoyer son livre ayant pour titre : « QUI SÈME LE BÉTON AURA BIENTÔT LA DALLE » à certains élus territoriaux et nationaux de premier plan qui défendent un modèle d'aménagement obsolète. Cette démarche est soutenue par divers élus parlementaires, scientifiques de renom, organisations citoyennes, entreprises engagées (…) qui s'exprimeront ensemble à cette occasion.
Objectif : présenter cet ouvrage aux médias et inviter les citoyens de nos 35 000 communes à offrir, eux aussi, ce cadeau de Noël pédagogique à leurs élus locaux respectifs pour pousser ces derniers à mieux protéger leurs terres agricoles.

Librairie Utopia ; 1 rue Frédéric Sauton - Paris 5e
mercredi 13 décembre entre 10h15 et 12h15 (accueil sur place à partir de 10h00)

Dossier de presse réalisé par les 3 Colonnes

- - - - - - - -

Le professeur Isocèle nous alerte

Le professeur Isocèle - notre éminent spécialiste mondialement connu pour avoir découvert le virus de l'IMC (Inutilité Mégalopathique Chronique) -, présent dans la salle Jacques Brel le 29 novembre 2023, a relevé sur son compteur Démocrat-IC-23 un taux particulièrement élevé d'IMC. Il conseille vivement à l'ensemble des membres et sympathisants du Collectif de faire pratiquer en urgence une première injection de Désintox Equilatéral 500, le variant de l'hiver 2023-2024 se révélant particulièrement virulent. Voir la posologie sur notre site.

- - - - - - - -

Réunion publique Mercredi 29 novembre

Réunion organisée par le maire de Gonesse : « Triangle de Gonesse, 4 ans après l’arrêt d’EuropaCity, où en sommes-nous », à Gonesse, salle Jacques Brel

Voir notre Communiqué de Presse : un maire seul avec ses chimères

Pas de débat, de longues intervention du maire et de ses collaborateurs, et des prises de paroles de public triées sur le volet... Une fois de plus, M. Blazy, présente des grands projets à la faisabilité douteuse : une gare de métro en plein champ, une Cité scolaire avec internat dans une zone interdite à l'habitat en raison de la proximité des aéroports de Roissy et du Bourget, un projet alimentaire Agoralim qui sacrifierait des terres agricoles, un projet Triango dépourvu de la moindre réalité avec des chiffres d'emplois délirants, une administration centrale qui n'est toujours pas désignée depuis 2 ans, etc...

Tout laisse à penser que si EC n'avait pas été abandonné, le projet aurait explosé en plein vol pendant la pandémie. On en veut pour preuve le sort d'un autre Grand Projet Inutile intitulé "International Trade Center", très bien placé sur la plateforme aéroportuaire, très bien desservi, porté par des investisseurs internationaux. Bien que les terrains aient été acquis, au bout de 10 ans, le projet s'est éteint de lui-même en 2022, les permis de construire étant devenus caducs.
Au total, sur 25 projets du Grand Roissy identifiés en 2012, 2 seulement étaient terminés en 2022. Ils devaient créer 104 000 emplois en 1ère phase, 132 000 en 2030. On compte à peine 5000 postes.
Depuis la pandémie, il est constaté que les investissements privés très ralentis se replient désormais sur l'hypercentre de l'agglomération parisienne. Les projets de métro en périphérie n'ont aucune chance d'être rentables. En aucun cas, des financements publics pourraient combler de tels désinvestissements.

- - - - - - - -

Le QUIZ du mercredi 29 novembre

(souvenez vous du quiz "Testez vos connaissances sur Europacity", en 2017)

Testez vos informations sur le projet de Cité scolaire sur les terres de Gonesse

Vous avez obtenu moins de 5 bonnes réponses : besoin d’une session de rattrapage !
Vous avez obtenu plus de 5 bonnes réponses : Bravo !
Dans les 2 cas, vous êtes bienvenu·es à
la Zadimanche sur le Triangle de Gonesse le 7 janvier 2024 à partir de 11h

- - - - - - - -

Fraiche mais studieuse ZADimanche le 26 novembre
La prochaine, c'est l'année prochaine 😉

(en savoir plus)

- - - - - - - -

16 novembre 2023 : le CPTG interdit de conseil ?

Lire le communiqué de presse

Suivre les débats sur le site du conseil régional

- - - - - - - -

Triangle de Gonesse :
le projet absurde et dangereux d’une cité scolaire

par Un collectif de médecins, d'enseignants, d'élus et d'associations de riverains
publié par Libération le 7 novembre 2023

- - - - - - - -

Réunion publique
Mardi 7 Novembre 2023 de 19h30 à 21h30
au centre socio-culturel Boris VIAN
4 rue Scribe à Villiers le Bel

Contre l'implantation d'une cité scolaire sur les terres agricoles du triangle de Gonesse et au bout des pistes des aéroports du Bourget et de Roissy

Pour obtenir l'implantation de cette cité scolaire dans un autre lieu de l'est du Val d'Oise, plus adapté aux élèves

- - - - - - - -

Première (et dernière !) ZIACDimanche,
et c'est exceptionnel

Le programme (mis à jour) est là

Toute l'actualité des ZADimanche dans l'article : Les ZADimanche 2023
Toute l'actualité de la ZIAC dans l'article : La ZIAC de 2023

- - - - - - - -

CECI N’EST PAS UNE ZAD ! C’ÉTAIT UNE ZIAC !!!

Les Vieux·et Vieilles Campeureuses pour les Terres Nourricières
avaient installé
une Zone d’Imagination pour un Aménagement Concerté (ZIAC)
sur le terrain municipal attenant à l’ancien hôpital Adélaïde Hautval à Villiers-le-Bel (95)

- - - - - - - -

Soutien à la CREMZAD (NON à l'A69) : notre Communiqué de Presse.

- - - - - - - -

Attention aux travaux sur les RER, consultez le site transilien.com
[les RER B et D semblent fonctionner à nos horaires] !

Pour tout savoir sur les ZADimanche, leur programmation
et souvent un compte-rendu : voir l'article Les ZADimanche 2023

Si vous souhaitez aussi tout savoir en exclusivité, inscrivez vous (en cochant la bonne case !) pour recevoir l’Écho du Triangle  😉

- - - - - - - -

Jusqu'au 22 octobre 2023, la Cour des comptes (CdC) lancait une "campagne citoyenne"

A l'issue de ce court délai, la CdC se saisira de 6 sujets qui lui ont été posés.
Afin que la CdC se saisisse de la bétonisation du triangle de Gonesse, de la construction d'une gare qui ne dessert rien et d'une cité scolaire avec internat sous les avions du Bourget et de Roissy, nous devons être au moins 900 à soutenir la demande déposée sur la plateforme de la Cour.

- - - - - - - -

7 Octobre, nous avons marché
contre le projet routier du BIP

Vous pensez qu'il y a bien assez de routes en IDF ? Ce n'est pas l'avis du Conseil départemental du Val d'Oise qui veut construire le Boulevard Intercommunal de Parisis (BIP), une 2X2 voies pour relier la A1 et la A15, détruisant au passage une centaine d'hectares d'espaces naturels et agricoles, et menaçant la santé de 10 000 enfants dont les écoles sont au bord du tracé.
Ce projet routier serait une catastrophe.

Cet article effectue l'évaluation socio-économique de ce projet et démontre qu'il est inutile à 97%, sur le blog de Jacqueline LORTHIOIS : https://blogs.mediapart.fr/j-lorthiois/blog/231022/betisier-du-val-doise-faut-il-relancer-le-bip-voie-rapide-inutile-97

Une marche festive est ainsi organisée le 7 octobre prochain sur le tracé du BIP avec, à l'arrivée, un pique-nique au parc des Près sous la ville à Sarcelles.

Tous les détails sont sur le site : https://alternative-bip.org/
Vous pouvez également signer la pétition en ligne : Non au BIP

- - - - - - - -

Pour tout savoir sur
le Grand Paris Express Imposé

Jacqueline LORTHIOIS et Harm SMIT, bien connu·es de notre lectorat fidèle, attirent notre attention avec 2 articles remplis avec un argumentaire rigoureux.

Est 95- 1. Une pléthore d'offre de Grands Projets Imposés, bafouant la demande locale

Sur un territoire qui cumule pauvreté et chômage, des "dysménageurs" irresponsables portent une offre de projets pensée "en chambre", sans aucune analyse de besoins et sans concertation. Dans l’ignorance des pratiques quotidiennes des habitants, comme s’ils avaient raisonné sur un espace vierge, frappé par une bombe à neutrons qui aurait effacé les populations locales.

Le paragraphe I2 montre "Le Triangle de Gonesse, objet de toutes les convoitises des dysménageurs"

Grand Paris Express – lettre ouverte à Élisabeth Borne

Les auteurs de la tribune publiée dans L'Obs en octobre 2022 ont adressé une lettre ouverte à la Première ministre Élisabeth Borne pour qu'elle prenne conscience de l'incongruité de construire des lignes de métro au milieu des champs <...>
Notre article Grand Paris Express – d'un trucage à l'autre complète la lettre ouverte à Élisabeth Borne en constatant que la prestidigitation de la SGP se retrouve également dans l'évaluation du bilan carbone du GPE, basée sur les mêmes hypothèses fallacieuses que celles qui sous-tendent les évaluations socio-économiques.

En résumé, nous avons affaire à un hold-up, dont il est inconcevable que le gouvernement s'en rende complice ! Il n'est pas trop tard pour réparer ces erreurs !

- - - - - - - -

Été studieux et militant :
le collectif et ses soutiens n'ont pas chômé !

La rentrée, c'était
à Paris samedi 23 septembre

MARCHE UNiTAIRE ✊à PARIS 🗓️samedi 23 septembre
RDV à partir de 14h entre Barbès et Anvers au niveau de la rue Seveste

- - - - - - - -

La rentrée, c'était la fête de l'Humanité

Le CPTG était présent, dans les stands de la Fête, des associations et partis qui organisaient des débats sur les questions d'éducation (Cité scolaire), d'autonomie alimentaire de l'Ile-de-France (Agoralim), d'agriculture paysanne, de transports du quotidien et d'aménagement du territoire (Triangle de Gonesse).

- - - - - - - -

La rentrée, c'était la ZADimanche

Zadimanche de fin août, le 3 septembre

(et la prochaine, celle de fin septembre, aura lieu le 1er octobre 😉 )

- - - - - - - -

Accueil du convoi de l'eau à Paris !

Le convoi de l'eau, parti de Sainte Soline, pour demander des comptes au gouvernement et l'organisation d'une consultation démocratique sur la gestion de cette ressource, est arrivé à Orléans le 24 août, où siège l'agence de l'eau Loire-Bretagne.
Ses participant·es sont accueilli·es à Paris samedi 26 août, pour se rendre dans l'après-midi à Montreuil, chez La Parole Errante,
Rendez-vous à 12h sur le Champs de Mars - pelouse centrale / place jacques rueff pour accueillir le final du convoi de l’eau. Nous [CPTG] pouvons nous retrouver côté angle de la rue Saint Dominique et Avenue de la Bourdonnais, c'est en face de la place centrale. Note : La Baudrière, squatt de Montreuil, devait héberger une partie des arrivant·es. L'expulsion de ce mardi 22 août ne remet en cause que le lieu d'accueil, pas l'accueil.

Rdv samedi 12h. A pied. Ou à vélo, de préférence.

- - - - - - - -

Voilà le sort qui attend la gare en plein champ du Triangle de Gonesse !

Après avoir détruit, bétonné des terres fertiles avec beaucoup d'argent du contribuable, il y a fort à parier que la gare sur le Triangle rejoigne les gares peu fréquentées de l'Ile de France .
Stop ou encore ?
En visionnant cette vidéo (1) vous constaterez que dans le passé des choix hasardeux ont été faits et la gare de Thieux - Nantouillet en est un exemple. Doit-on poursuivre le massacre qui s’opère sur le Triangle de Gonesse ? Doit-on écorner un peu plus le climat en torpillant ce puits de CO2 que représentent les Terres du Triangle et en augmentant encore et encore nos émissions engendrées par la construction, l'usage et la maintenance de cette future gare pour desservir des vers de terre...
Aujourd'hui compte tenu de nos connaissances sur le climat, de la perte de biodiversité et des besoins de résilience à venir, est-il sérieux et responsable de déverser de l'argent public pour cette gare en plein champ dont l'utilité n'a toujours pas été démontrée !
Jusqu'ici tout va bien, jusqu'ici tout va bien, ....

(1) : La GARE la MOINS FRÉQUENTÉE d'Ile-de-France, sur la chaîne Youtube "Le Ferrovipathe"

- - - - - - - -

Après le vote du SDRIF, des députés dénoncent la menace
que font peser les lignes 17-Nord et 18-Ouest du Grand Paris Express
sur la sécurité alimentaire : communiqué de presse du CPTG

Dans une tribune publiée lundi 18 juillet dans le journal Le Monde, un groupe de députés dénonce le non-respect par Valérie Pécresse de la loi ZAN (Zéro artificialisation nette), ainsi que son entêtement, aux côtés de certains élus franciliens, à maintenir les lignes de métro 17-Nord et 18-Ouest, qui constituent une menace pour la sécurité alimentaire des Franciliens.

Le Collectif pour le Triangle de Gonesse (CPTG) se félicite que le débat soit relancé sur des choix d’aménagement du territoire faits il y a plus de quinze ans, alors que des questions existentielles comme la protection de la ressource en eau et l’approvisionnement alimentaire ne se posaient pas avec la même acuité.

Pour le CPTG et ses soutiens, les discussions à l’automne autour de de la loi d’orientation agricole devront logiquement aboutir à un moratoire sur les lignes 17-Nord et 18-Ouest. Quant à l'argent public, il doit d'urgence être affecté à de véritables projets d'intérêt général, notamment la conversion du système agricole de l'Île-de-France à la sécurité alimentaire de nos concitoyen-nes.

Lire le communiqué de presse du 18 juillet.

- - - - - - - -

"Concertation" sur le Bus à haut niveau de service entre les communes d'Arnouville -Villiers-le Bel - Gonesse et Garges-Sarcelles...
vers le Parc des expositions et l'aéroport de Roissy  : Avis du CPTG

Le CPTG constate que la même démarche qui prévaut pour la création de la ligne 17 nord est utilisée pour justifier le projet de mise en service de trois BHNS : non évaluation des besoins (notamment par la prise en compte de la fréquentation, très faible, des transports déjà existants sur ce trajet, par exemple la ligne 20). Ce qui vaut aussi pour l'analyse des emplois fournis par le Parc des Expositions (Piex) et Roissy aux habitants des communes pressenties pour la desserte du BHNS. Ces emplois représentent actuellement 5% de la population active de ces communes. Compte-tenu de la baisse constante, notamment à Roissy, du nombre d'emplois, et de leur nature, très peu diversifiés et ne correspondant  pas à la qualification des habitants de ces territoires, le BHNS ne répond à aucune nécessité.
Si le BHNS ne satisfait ni le besoin de transport ni le besoin d'emploi des populations locales, alors pourquoi ?
Ne serait-ce pas plutôt pour faire converger de nouvelles lignes de transport en commun vers le Triangle de Gonesse, qui serait traversé par le trajet du BHNS ?
La gare du Triangle, qui, on le sait, ne servirait qu'aux lapins, deviendrait ainsi accessible à partir de la gare d'Arnouville - Villiers-le Bel - Gonesse et Garges-Sarcelles...
Un BHNS pour aller prendre le métro dans les champs au lieu d’améliorer le RER D et les bus de desserte locale, encore une utilisation contestable de l’argent public !

Lire ici l'avis du CPTG sur les projets des trois BHNS du Grand Roissy
qui fait suite à l'annonce des concertations publiques pour 3 BHNS du Grand Roissy

- - - - - - - -

Communiqué de presse : soutien aux Soulèvements

En réponse aux perquisitions et arrestations menées les 5 et 20 juin par la sous direction anti terroriste (SDAT) envers une trentaine des 200 activistes ayant participé au sabotage d'une usine Lafarge le 11 décembre 2022, ainsi qu'à la confirmation par MM. Darmanin et Véran, respectivement Ministre de l'intérieur et porte-parole du gouvernement français, de la dissolution prochaine des Soulèvements de la terre, nous, collectifs et organisations de la Coordination des luttes locales d'Ile-de-France exprimons solidairement notre soutien plein et entier aux militant.e.s et collectifs, frappé.e.s par l'inquiétante escalade répressive qui consiste à nier le sens de leurs actes de désobéissance civile pour mieux les criminaliser.

Il faut en effet faire preuve d'un singulier aveuglement pour requalifier en « association de malfaiteurs » des militant.e.s engagé.e.s dans les actions d'occupation, de blocage ou de désarmement, co-organisées depuis plusieurs années par de nombreux collectifs citoyens autour de questions sociales et écologiques, et dont certaines sont soutenues par les Soulèvements de la terre.

Car nous savons tou.te.s que ces actions visent avant tout à alerter sur la destruction en cours des écosystèmes, à en visibiliser les principaux responsables et actuels profiteurs, et face au déni de démocratie que constituent des pseudo consultations des principaux intéressés, qui sont soit inexistantes, soit factices, de tenter d'en stopper les ravages irréversibles pour rouvrir un débat public confisqué.

Assimiler de salutaires coups d'éclat collectifs, publics et essentiellement symboliques à des entreprises délibérément meurtrières visant à asseoir une domination par la terreur, comme le terme d' « éco-terrorisme » employé par le Ministre de l'intérieur semblerait le signifier, c'est faire le choix d'une répression judiciaire, policière et politique de l'expression citoyenne, répression dont nous ne cessons jour après jour de constater les effets délétères.
Nous avertissons donc solennellement les auteurs et les complices, volontaires ou involontaires, de cette criminalisation des activistes : casser le thermomètre de la crise écologique, sociale et économique n'empêchera jamais la température de monter, et vous seriez mieux avisé.e.s de prendre en compte la récurrence des catastrophes naturelles "exceptionnelles", les alertes scientifiques sur le climat et la biodiversité qui se multiplient, la condamnation judiciaire pour l'inaction de L’État français face au changement climatique et la récente demande d'astreinte de 1 Md d'euros auprès du Tribunal Administratif de Paris (1)...

Nous ne nous laisserons pas intimider par votre répression irresponsable.
La désobéissance civile n'est que le symptôme d'un déni de démocratie, tout comme les Soulèvements de la terre ne sont qu'une expression parmi d'autres de l'engagement citoyen pour la préservation du vivant.
Et cela, il n'est pas en votre pouvoir de le dissoudre.
Vous croyiez nous enterrer, mais nous étions des graines. Et partout, nos mouvements poussent !

Collectifs signataires :
Collectif Contre la Ligne 18 et l'artificialisation des terres
Collectif pour le Triangle de Gonesse
Stop Val Béton
saccages2024
Collectif de défense des Jardins d'Aubervilliers
Collectif Austerlitz
Zadart

(1) : L'Affaire du siècle : les ONG demandent un milliard d'euros d'astreinte à l'État (radiofrance.fr), par Célia Quilleret, La rédaction numérique de France Inter. Publié le mercredi 14 juin 2023 à 10h46

Ce communiqué est également disponible sur le site de la coordo IDF.

Lire aussi le communiqué officiel des Soulèvements, suite à l’annonce de leur dissolution.

- - - - - - - -

Pour sortir de l'impasse des politiques des dysménageurs de territoire de tous poils qui vont droit dans le mur, pour construire ensemble une approche collective alternative de MÉNAGEMENT DE TERRITOIRE, fondée sur le respect de ses habitants, humains et autres vivants, Jacqueline Lorthiois vous propose, de mars à juin, tous les 4e mercredi du mois, un webinaire pour partager une longue expérience du sujet.
Ce troisième webinaire a lieu en juin, la prochaine série débutera à la rentrée de septembre.

Troisième webinaire :
Formation à la connaissance des territoires, mercredi 28 juin à 20h30

Jacqueline LORTHIOIS nous a expliqué le fonctionnement d’un territoire local, vu du côté des habitant-e-s, ce qu’on appelle les « territoires vécus », par opposition aux « territoires prescrits » qui reposent sur des critères administratifs et exercent le pouvoir (les communes, les intercommunalités, les départements, la région et l’État).
Les territoires vécus dépendent de la FONCTION exercée par les pôles qui conditionnent la vie quotidienne des habitant-e-s : pôles urbains et attractions urbaines, pôles d’emplois et bassins d’emplois, pôles de main-d’œuvre et bassins de main-d’œuvre, bassins de vie…
Mais à l’opposé, Jacqueline LORTHIOIS observe des dysfonctionnements grandissants des territoires, liés à la NÉGATION des besoins des habitant-e-s : communes-dortoirs, villes dissociées, pôles « hydroponiques » (hors sol) développés par les décideurs administratifs, dans des grands périmètres éloignés de la réalité vécue par les populations locales. Cette distance avec les citoyen-ne-s génère des décisions administratives irresponsables qui fracturent les territoires et privent les habitant-e-s de leur capacité à « vivre ensemble » et des moyens d’accéder à une certaine autonomie.
Les problèmes sont aggravés par le gigantisme de la Métropole, qui devient de plus en plus une Mégapole incontrôlable, faisant exploser toutes les inégalités territoriales. L’analyse des effets pervers du « Grand Paris » sera examinée à la rentrée de Septembre.

Présentation bientôt disponible !

Second webinaire :
Formation à la connaissance des territoires, mercredi 26 avril à 20h

L'opposition entre :
1/ une politique de l'OFFRE descendante (émanant de l’État, de la région, du département et des intercos, sans oublier les Chambres consulaires) totalement déconnectée des besoins des habitants.
2/ une politique de la DEMANDE ascendante qui parte des besoins des habitants et portée par la société civile et les syndicats (pas de différence de nature entre la bagarre /retraites et celle /écologie).
3/ Cette dichotomie sera illustrée par des exemples dans les domaines de l'emploi (pôle de Roissy, Silicon Valley de Saclay), de la main-d'oeuvre (Pays de France 95 / 93), des transports (ligne 17 Nord, ligne 18 dont 18 Ouest, Tram-train T11) et des équipements (Cité scolaire, emplois de proximité dans les villes).

Présentation disponible !

Premier webinaire :
Formation à la connaissance des territoires, mercredi 22 mars à 20h

Questions de base :
L’organisation des « territoires vécus » (territoires pratiqués par les habitants, indépendamment des périmètres institutionnels) ...

Présentation disponible !

- - - - - - - -

Le conseil départemental du Val d'Oise a organisé des "Concertations publiques du BHNS du Grand Roissy".

L'article d'annonce est ICI

Dans une série d'articles, Jacqueline LORTHIOIS démontre l'inutilité et le gaspillage de fonds (et de terres !)  de ce type d'offre.
Elle nous le re-démontre  :QUELLE EST L'UTILITÉ DE NOUVEAUX BHNS POUR L’EST-95 ?

Jacqueline LORTHIOIS  -  Juin 2023

Le document référencé dans cette vidéo est disponible !

- - - - - - - -

Est-95 : Une politique de transports irresponsable ...
qui aggrave la situation de l’emploi !

Une analyse des besoins de transports portant sur 65 000 actifs en emploi habitant les 5 principales communes de l’Est du Val d’Oise 1 démontre qu’en 2016, ils ne sont plus que 6,1 % à travailler à Roissy.

Voir l'article complet : https://ouiauxterresdegonesse.fr/informer/est-95-une-politique-de-transports-irresponsable-qui-aggrave-la-situation-de-lemploi/

Ceci est la preuve irréfutable que Roissy (pas plus que des projets de type Triangle) n’est pas la réponse EMPLOI utile pour les habitants du territoire. <...> On ne le répètera jamais assez : Roissy n’est pas un pôle d’emploi LOCAL. Il est utile à la Métropole, pour accueillir les voyageurs et touristes, les touristes d’affaires et les VIP (Le Bourget), mais il possède un très faible impact sur les actifs résidents du territoire. Non seulement la situation de l’emploi avec l’implantation de nouveaux emplois ne s’améliore pas, mais elle s’aggrave.

- - - - - - - -

Actualités
- - - - - - - -

Une ligne 17 Nord, et sa gare du Triangle, qui desservirait des vers de terre et ne transporterait que des banquettes?
Non merci !

On vous le dit depuis des années. On vous le démontre désormais preuves à l'appui, grâce à 5 cartes cartographiant les déplacements domicile-travail des principales villes de l’Est-95 : Garges-lès-Gonesse, Gonesse, Goussainville, Sarcelles, Villiers-le-Bel, soit 71% des travailleurs et travailleuses du territoire.

Les cartes montrent les flux existants, leur direction, les lieux de destination et le nombre d’actifs concernés. Elles sont accablantes, démontrant le caractère excentré de la ligne et de sa gare par rapport aux déplacements  réels des actifs.
Ces flux  ne vont  ni vers l’Est, ni vers le Nord-Est vers l’aéroport de Roissy, qui n’emploie en 2019 que 5,6% de la main-d’œuvre ayant un emploi, 4,7% si on rajoute les chômeurs.
Mais au contraire, les populations se déplacent vers le Sud et le Sud-Ouest, en direction de Paris et de la proche couronne, comme l'indique la saturation des RER D (entre 620 000 et 650 000 usagers / jour) et B (un million).

Voilà qui prouve l’absurdité de construire cette ligne.
L’État, la Région, le département prétendent que cette offre de transport serait utile aux populations locales. Ces cartes clament qu’il n’en est rien. Pour les voir, c'est ici ...

- - - - - - - -

Non à la ligne 18 !
Le CPTG était activement présent à Zaclay les 13 et 14 mai.

Pour défendre les terres du plateau et ancrer la lutte dans la durée, près d’un millier de personnes sont venues les 13 et 14 mai pour une marche festive et animée, suivie de la levée d’une grange paysanne sur le tracé de la ligne 18, dont la construction se poursuit ...

grange de nuit (écrasée mardi 16 à l'aube ; attention : vidéo dure qui rappellera la destruction de la Girafe du Triangle en juin 2018)
Voir l'article sur le site du "non à la ligne 18" et le reportage de FR3 déposé sur le même site

- - - - - - - -

La ligne 17 tue, et c'est inacceptable.

Cette fois, c'est sur le Triangle de Gonesse, le jeudi 6 avril qu'un jeune ouvrier de 22 ans a été écrasé par la chute d'une dalle de béton. Les multiples accidents rappellent que ces gigantesques travaux sont coûteux en terres agricoles mais aussi en vies humaines.

- - - - - - - -

Témoignages de proches qui ont vu la méga-bassine
de Sainte-Soline
le 25 mars.

" Il n'y avait strictement rien à protéger si ce n'est un immense tas de Terre entourant un trou vide au milieu des champs. Les plus virulents des manifestants  avaient pour seul but de parvenir sur le sommet des digues pas de piller ni de "casser du flic". L'agression venait d'en haut !"

Voir l'article et le Communiqué de presse du MNLE 93

- - - - - - - -

Le CPTG soutient les Soulèvements de la Terre, menacés de dissolution par un ministre qui a orchestré la violence à Sainte-Soline le 25 mars. Le CPTG signe l'appel contre le projet d'écraser les mouvements qui luttent pour défendre le vivant :
https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/nous-sommes-les-soulevements-de-la-terre

Quatre médias indépendants, à l’initiative de Reporterre, ont organisé le 12 avril une soirée festive et engagée en soutien aux Soulèvements de la Terre. Tous les invités ont prôné la défense des terres, des libertés publiques et de la justice sociale.

Le CPTG avait appelé chacun·e à participer aux rassemblements qui ont eu lieu jeudi 30 mars à 19h devant toutes les préfectures de France, en protestation contre les violences policières

- - - - - - - -

Une cité scolaire, près des élèves, loin des avions, c’est possible !
Rassemblement à Cergy préfecture mercre
di 29 mars à 15h

voir article suite au rassemblement :  https://wp.me/pbFqEe-9NI

- - - - - - - -

Assemblée générale du CPTG

Vous étiez invités à participer à l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle de notre association CPTG, qui a eu lieu  le 31 mars 2023 de 18h00 à 21h00 à l’annexe de la Bourse du travail de Paris, 67 rue Turbigo, 75003 métro arts métiers
Si vous n'êtes pas encore adhérent·e de l'association, vous pouvez remédier à cette situation en vous rendant sur le site Helloasso :  https://www.helloasso.com/associations/cptg/adhesions/adhesions-2023

Une adhésion, c'est un soutien qui est non seulement financier (10€), mais qui aussi renforce notre poids dans la bataille pour la défense des terres de Gonesse.

- - - - - - - -

Terres fertiles en péril

Après le rassemblement, sous le soleil, du samedi 18 mars à 11h devant le siège de l’Unesco à Paris pour le classement des sols de Gonesse et de Saclay au patrimoine mondial de l’humanité, lisez le Communiqué de Presse !

Signez et faites signer la pétition pour classer les terres de Saclay et Gonesse au patrimoine mondial de l'humanité de l’Unesco :
Sauvons les dernières terres agricoles d’Ile-de-France

Pour en savoir plus : cet article

- - - - - - - -

La Région Île-de-France organisait le lundi 23 janvier 2023
des « Assises pour le financement des transports »
Voir l'article "Le CPTG et CCL18 y étaient ..."

Nous étions là et avons diffusé le tract commun CPTG, COLOS et CCL18, reprenant le communiqué de presse du 20 janvier 2023 :

"Lignes 17 Nord et 18 Ouest du Grand Paris Express :
stop au gaspillage d’argent public"

- - - - - - - -

Retrouvez-nous aussi sur les réseaux sociaux

Instagram Collectif Pour les Terres de Gonesse

Abonnez-vous à ce blog !

Pour vous abonner à ce blog et recevoir par e-mail une notification pour chaque nouvel article ... saisissez votre adresse e-mail !

Pour nourrir Paris,
sauvons les terres de Saclay et Gonesse

Paru dans Reporterre (21 novembre 2022) :

Côte à côte, la banderole du CPTG et le dragon de la ligne 18 de métro
dont le tronçon Ouest Saclay-Versailles est très contesté
.

https://reporterre.net/Pour-nourrir-Paris-sauvons-les-terres-de-Saclay-et-Gonesse

Pour sauver les terres de Gonesse et de Saclay, cette tribune, co-signée par Cédric Villani, le Collectif Contre la Ligne 18, le Collectif Pour le Triangle de Gonesse, France Nature Environnement IdF et la Confédération Paysanne IdF.

- - - - - - - -

Marche du samedi 22 octobre 2022 : « Terminus Saclay » :
Stoppons le saccage des terres agricoles en Île-de-France

À l'appel du Collectif Contre la Ligne 18, du Collectif pour le Triangle de Gonesse, et de la Coordination des Luttes d’Île-de-France, une grande marche a été organisée le samedi 22 octobre prochain pour la défense des terres d'Ile-de-France et pour l’abandon du tronçon ouest de la ligne 18 et du tronçon nord de la ligne 17 du Grand Paris Express. Nous voulons une autre politique d’aménagement de l’Ile-de-France.
Le communiqué de presse annonçant la marche est ici et là aussi !
Au rendez-vous à 10h à la gare SNCF de Saint-Quentin-en-Yvelines, quelques centaines de défenseurs des terres sont venues se regrouper autour du train, autant en carton que celui du projet de ligne 18 ouest ! Après un long passage dans les rues de Guyancourt, nous sommes arrivés à la ferme de Villaroy, sous le regard visiblement courroucé des agents de sécurité du Golf National. A la fin d'une bonne soupe et d'interventions appréciées, précédé par un tracteur et des gendarmes, le convoi a rejoint Zaclay à petite vitesse. On se retrouvera au prochain arrêt !
Le communiqué de presse post-marche est téléchargeable ici

- - - - - - - -

2022, urgence climatique !

L’hiver est passé… pas très froid mais sans beaucoup de contacts ni d'actions sur le Triangle... Certain·es se sont illustré·es dans le combat de la JAD 😉 et le CPTG, toujours actif, continue à demander l'arrêt des travaux de la gare dans les champs !

- - - - - - - -

(historique en cours de reclassement ...)

- - - - - - - -

SIGNEZ LE SERMENT DU TRIANGLE
qui réaffirme notre détermination à défendre le patrimoine commun.

FR : Explication ici et lien pour signer là

GB : oath, explanation and link to sign it

DE : Schwur, Erklärung und Verknüpfung zur Unterschreibung.

- - - - - - - -

Dimanche 17 janvier 2021, anniversaire et jour férié à Notre Dame des Landes. C'était la première ZADimanche de l'année, et en ce jour du Serment du Triangle, nous étions plusieurs centaines, motivé·es pour défendre les terres du Triangle .

Un petit choix : Radio Parleur, Fréquence Paris Plurielles, Reporterre à Gonesse, le Facebook du CPTG et, spécial copinage,  Reporterre à NDdL !

Merci à toustes les comités, collectifs, associations de toute l'île de France. Nous nous retrouverons, nous partagerons nos combats dans des forces associées !
Merci aux représentant·es de partis politiques présents, puissent vos avis être entendus !
Merci aux génies qui nous ont protégé·es de la neige. Merci à l'équipe de préparation capable de monter des barnums malgré la température glaciale, et de les démonter en un temps record.
Et un grand et chaleureux merci à celleux qui sont venus, qui ont signé sans hésiter : nous comptons sur vous pour que ce serment soit entendu largement.