Pourquoi ressusciter un projet nuisible ?

Pourquoi ressusciter un projet nuisible ?

Depuis 8 ans, M. Blazy, maire de Gonesse, M. Bazin, puis Mme Cavecchi, Ă  la tĂȘte du Conseil DĂ©partemental du Val d’Oise, M. Renaud, qui prĂ©side dĂ©sormais la CommunautĂ© d’agglomĂ©rations Roissy-Pays de France, s’entĂȘtent Ă  vouloir faire d’EuropaCity- portĂ© par le groupe Auchan et son associĂ© chinois Wanda- un projet phare pour le dĂ©veloppement Ă©conomique du Val d’Oise. Ils attisent une rivalitĂ© entre Val d’Oise et Seine Saint Denis contre les intĂ©rĂȘts d’un territoire intercommunal. Rappelons que tout projet au sein du Grand Roissy doit ĂȘtre apprĂ©ciĂ© Ă  un niveau au moins rĂ©gional et ne peut concerner seulement une commune ou mĂȘme un dĂ©partement. L’annonce par le PrĂ©sident de la RĂ©publique de l’annulation du projet a dĂ©clenchĂ© chez eux colĂšre et incomprĂ©hension.

Ils appellent Ă  une rĂ©union le 19 novembre 2019 Ă  Gonesse pour protester contre cette dĂ©cision, prĂ©tendant qu’EuropaCity va crĂ©er des emplois, des transports, et apporter le bonheur et la prospĂ©ritĂ© aux habitants de l’Est du Val d’Oise.

Tout cela est absolument faux.

L’ÉTAT L’A PARFAITEMENT COMPRIS et a stoppĂ© ce projet monstrueux.

Ce lundi 5 novembre 2019 dans la revue BioScience, signĂ©e par plus de 11 000 climatologues mais aussi biologistes, physiciens, chimistes ou agronomes, issus de 153 pays qui prĂ©viennent que les humains risquent des « souffrances indescriptibles » liĂ©es Ă  l’urgence climatique.
Ils appellent à des transformations mondiales de nos modes de vie ».

C’est dans cet esprit que nous soutenons, nous Collectif pour le Triangle de Gonesse, un projet trĂšs Ă©laborĂ©, moderne, Ă©cologique et social, au service du bien commun : le projet CARMA (http://carmapaysdefrance.com/)

EUROPACITY : UN PROJET MORTIFÈRE

Pour tenter de relancer le projet refusĂ©, ces Ă©lus n’ont aucun argument nouveau Ă  avancer. On ne peut que rappeler les principales illusions dont ils s’abusent eux-mĂȘmes :

Pourquoi s’entĂȘtent-ils Ă  vouloir faire un « quartier de ville » dans une zone interdite Ă  l’habitat, parce que sous un couloir aĂ©rien ? BordĂ© d’un cĂŽtĂ© par une autoroute bondĂ©e de camions et une route nationale embouteillĂ©e en permanence, coincĂ© entre des entrepĂŽts, la vie urbaine est impossible dans le fameux « Triangle de Gonesse » avec ou sans mĂ©tro.

PrĂ©tendre y attirer « le double des visiteurs de Disneyland », premiĂšre destination de loisirs d’Europe, imaginer Ă  Gonesse « le triple de la frĂ©quentation du Louvre », premier musĂ©e du monde
c’est se moquer des gens ! AĂ©roville vĂ©gĂšte et fonctionne le week-end avec une clientĂšle du Sud de l’Oise, My Place Ă  Sarcelles a provoquĂ© la fermeture des Flanades et les embauches de Leroy-Merlin Ă  Gonesse sont Ă©quivalentes aux emplois supprimĂ©s dans les petits commerces


En quoi ces grands pĂŽles ont-ils dĂ©veloppĂ© le territoire ? Quelle cĂ©lĂ©britĂ© pour la commune de Chessy d’avoir Disney sur son territoire ? Illusions !

Une imposture Ă©conomique et sociale

A grands renforts de publicitĂ©s mensongĂšres, les partisans d’EuropaCity font croire que les deux grandes multinationales Auchan et son associĂ© chinois Wanda qui portent ce projet de 3,1 milliards d’investissements deviendraient soudain de trĂšs fĂ©eriques PĂšres NoĂ«l, des philanthropes qui feraient ruisseler des richesses sur les habitants des banlieues pauvres du Val d’Oise. Comment partager une vision aussi naĂŻve de la vie Ă©conomique ? Qui croit que permettre Ă  deux groupes milliardaires de spĂ©culer sur des terres agricoles va rĂ©soudre les difficultĂ©s sociales de l’est du Val d’Oise ?

Tout dans ce projet est fallacieux, et surtout complĂštement ABSURDE

Et combien d’embauches locales ?

Les promoteurs d’EuropaCity font croire que ce mĂ©ga complexe – Ă  la viabilitĂ© complĂštement fictive- crĂ©erait 10 000 emplois NETS, alors qu’il s’agit d’emplois bruts, dont il faut retrancher les milliers de suppressions d’emplois ailleurs, qui pourraient atteindre jusqu’à 9000 emplois
 Quels sont les habitants de Gonesse qui pourraient y travailler ? Il leur faudrait parler 2 ou 3 langues. Les gens du coin seraient vouĂ©s -COMME TOUJOURS AVEC CE GENRE DE PROJETS- Ă  la prĂ©caritĂ© dans un environnement extrĂȘmement difficile.

EuropaCity est en rĂ©alitĂ© un vieux projet avec des solutions dĂ©passĂ©es qui ont largement prouvĂ© ces derniĂšres dĂ©cennies qu’elles ne sont que des impasses destinĂ©es Ă  enrichir quelques brumeux actionnaires. Souvenons-nous du parc de loisirs Mirapolis au nord de Cergy toujours en friche 25 ans aprĂšs sa fermeture. Il est probable qu’il faudrait -une fois encore – et avec nos impĂŽts- combler les dĂ©ficits d’un projet aussi mal pensé et aussi peu viable.

Ce dont l’État s’est rendu compte à temps ! Ouf !

Une gare pour un projet inutile

Construire une gare en plein champ sur une ligne radiale ne passant pas par des quartiers d’habitations, dĂ©diĂ©e Ă  EuropaCity « ne ferait pas rentrer le Val d’Oise dans le Grand Paris ».

La premiĂšre chose Ă  faire serait d’amĂ©liorer ce qui existe dĂ©jĂ , les transports du quotidien : les RER D et B, et de dĂ©velopper les transports de proximitĂ© beaucoup moins coĂ»teux et plus rapides Ă  rĂ©aliser : prolongation du tramway T5 St Denis Sarcelles jusqu’à Villiers-le-Bel, achĂšvement du tram-train 11 express (dit tangentielle Nord, reliant en rocade toutes les radiales desservant le Val d’Oise) qui relie le bassin d’Argenteuil au bassin de Saint-Denis, dessert directement 110 000 val d’oisiens et 27 quartiers sensibles.

Pour le Triangle de Gonesse et les communes alentours, il faut un projet moderne tournĂ© vers l’avenir, fĂ©dĂ©rateur d’un territoire interdĂ©partemental

Depuis huit ans, le Collectif pour le Triangle de Gonesse lutte pour sauver de la bĂ©tonisation 300 ha de terres agricoles d’une qualitĂ© exceptionnelle parmi les plus fertiles d’Europe, les derniĂšres Ă  pouvoir prĂ©tendre nourrir tout le nord de l’Ile-de-France de produits maraichers, frais bio et sains en rayonnant sur l’ensemble du Pays de France
Alors mĂȘme que notre RĂ©gion manque de ce genre d’agriculture RÉELLEMENT tournĂ©e vers les habitants en leur offrant une vraie qualitĂ© de vie.

C’est pourquoi nous soutenons le projet CARMA qui propose une ALTERNATIVE MODERNE, ÉCOLOGIQUE ET SOCIALE, capable de rĂ©pondre aux besoins (et aux plaisirs : mais oui !) de toutes les populations du territoire du Pays de France, et notamment des populations en difficultĂ© du Val d’Oise, tout comme aux besoins en nourritures vivriĂšres du Nord de l’agglomĂ©ration parisienne. Ce grand projet permettrait d’impulser l’évolution d’un territoire qui possĂšde des poches de pauvretĂ© en un modĂšle Ă©conomique, social et culturel Ă©cologique europĂ©en.

Actuellement, le gouvernement a confiĂ© Ă  Francis Rol-Tanguy la mission d’élaborer un projet de territoire cohĂ©rent.

Nous sommes absolument confiants, mais « en mĂȘme temps », nous restons vigilants. Au lieu de regretter un passĂ© rĂ©volu, tournons-nous rĂ©solument vers l’avenir !

Voir le Communiqué de Presse ici