Satisfactions et remerciements.

En tant que membre du Collectif Pour le Triangle de Gonesse, je voudrais, au nom de celui ci et au terme de ce débat public, exprimer nos satisfactions et notre remerciement.
1Ăšre satisfaction: non seulement ce dĂ©bat public a eu lieu, aprĂšs 3 ans d’ ajournements successifs dus aux soins diligents des porteurs du projet Europa City, mais en plus il a Ă©tĂ© d’une densitĂ© et d’une intensitĂ© qui ont dĂ©passĂ©, je crois, toutes les espĂ©rances en matiĂšre de dialogue, de controverse, de discussion, sans lesquels la dĂ©mocratie n’ est qu’une coquille vide.
2Ăšme satisfaction: ce dĂ©bat a permis de montrer, face Ă  des positions favorables souvent purement affectives, ou peu argumentĂ©es derriĂšre le langage d’initiĂ©, toutes les raisons, multiples, convergentes, et dans tous les domaines (Ă©conomique, social, environnemental et mĂȘme culturel) de renoncer Ă  ce projet.
3Ăšme satisfaction: ces remises en cause sans appel de ce projet pharaonique, inadaptĂ© et destructeur, elles n’Ă©manent pas du seul CPTG, autrement dit des opposants en titre, loin s’en faut. L’opposition Ă  Europa City, le dĂ©bat public a montrĂ© qu’elle Ă©manait d’une large part de la sociĂ©tĂ© civile, par la diversitĂ© des associations, des collectifs et des organes divers qui sont intervenus, mais aussi d’une large part de l’opinion publique, par tous les citoyens et citoyennes qui se sont exprimĂ©s Ă  titre personnel contre ce projet.
Ces soutiens multiples, qui ont rĂ©pondu sans faille Ă  l’appel du CPTG, non par envie de “nous faire plaisir” ou par on ne sait quel lien de clientĂ©lisme ou de copinage qui n’est pas dans nos façons de faire, mais par une convergence de leur propre conviction avec la nĂŽtre, nous voulons, au terme de ce dĂ©bat qui nous a tenus sur la brĂšche presque au jour le jour pendant plus de 3 mois, Ă  prendre enfin le temps de les remercier chaleureusement. Non pas comme des supporters partisans d’un club sportif version association citoyenne, mais comme des femmes et des hommes solidarisĂ©s par la dĂ©fense des mĂȘmes valeurs et des mĂȘmes enjeux pour l’avenir.

Un grand merci, donc, Ă  toutes et Ă  tous, non pas pour le CPTG, mais pour le Triangle de Gonesse.