EuropaCity pourrait-il accueillir 30 millions de visiteurs ?

Comparatif-VisiteursImmochan raconte Ă  longueur de publicitĂ© qu’EuropaCity n’est pas un centre commercial, mais un centre de « loisirs et de culture ». Pourtant les 31 millions de visiteurs annoncĂ©s dĂ©montrent le contraire …

a/ EuropaCity ne peut pas ĂȘtre un centre de loisirs Ă  part entiĂšre vu le nombre de visiteurs annoncĂ©s

30 millions de visiteurs, c’est la totalitĂ© de la frĂ©quentation de TOUS les parcs d’attractions français (environ 300) dont le plus gros – EuroDisney – avec la moitiĂ© du total et le 2Ăšme, le Puy du Fou atteint modestement 2 millions !! EuroDisney qui plafonne Ă  14 millions de visiteurs ( perte de 2 millions par rapport Ă  2013) reprĂ©sente la 1Ăšre destination touristique d’Europe. Une marque mondialement connue, des personnages et des histoires adoubĂ©s par les enfants
 Aucun de ces atouts pour EuropaCity. De plus, la clientĂšle se lasse rapidement et il faut sans cesse de nouveaux investissements (cf l’attraction Ratatouille de Disney : 200 millions €) C’est un gouffre financier : les 3 milliards d’€ indiquĂ©s par EuropaCity ne constituent qu’une mise de fond initiale. Et aprĂšs ?

 

EuropaCity prĂ©tendrait ĂȘtre en capacitĂ© de faire deux fois mieux que Disney? Ce n’est pas sĂ©rieux !

b/ EuropaCity ne peut pas ĂȘtre un centre « culturel » Ă  titre « principal».

Le France possĂšde en plein cƓur de Paris le musĂ©e le plus frĂ©quentĂ© du monde, Le Louvre (10 millions de visiteurs). En rĂ©gion, le N°1 est le Louvre-Lens (au cƓur d’un bassin trĂšs peuplĂ©, sans concurrence Ă  proximitĂ©) 900 000 visiteurs la 1Ăšre annĂ©e, puis plafonne Ă  500 – 600 000.

Comment Europacity qui ne possùde aucune collection d’Ɠuvres d’art pourrait rivaliser avec le plus riche patrimoine du monde ?

c/ Ainsi, EuropaCity est forcĂ©ment un centre commercial Ă  titre d’activitĂ© « principale».

Bien qu’Immochan prĂ©tende qu’« Europacity n’est pas un centre commercial », il est difficile de

Survol du Traingle de Gonesse Crédit photo @Yann Guillotin
Survol du Traingle de Gonesse
Crédit photo @Yann Guillotin

croire qu’un pĂŽle de 500 boutiques « haut de gamme » reprĂ©sentant 240 000 m2 de surface, soit 3 fois AĂ©roville Ă  Trembaly-en-France (200 boutiques) ou 2,6 fois O’Parinor (200 boutiques) Ă  Aulnay sous bois
 ne soit pas « un centre commercial ». Ce serait au contraire un des plus gros centres d’Ile de France.

Les seuls Ă©quipements qui dĂ©passent 30 millions de visiteurs sont deux centres commerciaux : le Forum des Halles (47 Millions) et les Quatre-Temps Ă  la DĂ©fense (40 millions). Mais dans le premier cas, on est au cƓur du premier pĂŽle touristique mondial ; dans le deuxiĂšme cas, au centre du premier pĂŽle d’affaires d’Europe. Le Triangle de Gonesse est coincĂ© entre AĂ©roville qui fait un bide (7,5 millions de visiteurs au lieu des 12 prĂ©vus ) et O’Parinor centre « historique » qui tente de maintenir son rang (13 millions).

Sur les maquettes, on voit des promeneurs flĂąnant tranquillement dans une rue commerçante. Impossible, le site est survolĂ© par 1700 avions /jour et au bord de l’Autoroute A1, la plus frĂ©quentĂ©e de France ! ForcĂ©ment, ce lieu serait fermĂ© et isolĂ© phoniquement.

Comment dans ces conditions EuropaCity pourrait attirer autant de monde, dans un site interdit Ă  l’habitat, et dans un environnement aussi hostile ? Ce n’est pas sĂ©rieux !

 

Autoroute A1
Autoroute A1

 

1 Commentaire

  1. Lafargue

    Si Immochan est si attachĂ© Ă  la culture il y a d’autres moyens bien plus efficaces de la soutenir. Qu’Immochan finançe donc par exemple le rĂ©seau des bibliothĂšques publiques de ce territoire dont chacun peut constater l’extrĂȘme faiblesse (voir la ville de Sarcelles par exemple). Dans ce projet la culture n’est qu’un alibi et un enrobage pour faire accepter ce projet. Le seul souci de ce projet est de dĂ©velopper le commerce et l’hyperconsommation et au passage de porter un nouveau coup Ă  l’environnement alors que la planĂšte devient une vĂ©ritable Ă©tuve.

Les commentaires sont fermés.